Aperçu

Le Fonds de progrès communautaire (FPC) accorde des prêts aux organismes de bienfaisance et aux OSBL canadiens ou intervient pour aider ces organismes à obtenir du financement. La structure du Fonds vise à combler des lacunes dans l’accès des petites et moyennes entreprises aux prêts en capital patient, aux prêts pour fonds de roulement et aux crédits-relais. Un volet essentiel de la mission du Fonds consiste à offrir des services d’encadrement financier, des services d’examen et des outils d’évaluation afin de renforcer les compétences et les capacités financières des organismes emprunteurs.

Nos études démontrent qu’il existe un marché pour des crédits-relais d’un an et pour des prêts à terme de trois ou cinq ans. Par ailleurs, nous envisageons d’accorder des prêts dont la valeur initiale se chiffrera entre 35 000 $ et 500 000 $. Le Fonds pourra également consentir des prêts plus élevés et, dans certains cas, solliciter la collaboration d’institutions partenaires. L’intérêt prélevé sur les prêts dépendra du type de prêt ou de garantie, ainsi que de la nature des autres frais prélevés .

D’autre part, la firme J.P. Morgan et le Global Impact Investing Network ont conjointement produit le rapport Impact Investments. An emerging asset class («°Les investissement d’impact : une classe d’actifs émergente »). Selon ce rapport, la prochaine décennie présente « un potentiel d’investissement se chiffrant entre 400 milliards et          1 billion de dollars, ainsi qu’un potentiel de profit se situant entre 183 milliards et 667     milliards, dans cinq secteurs desservant des populations dont le revenu individuel moyen est inférieur à 3 000 $ par année, soit le logement, l’eau, la santé, l’éducation et les services financiers ». [traduction libre]

Participants au Fonds

Partout au Canada, les fondations privées et communautaires partagent une longue tradition de soutien financier aux organismes sociaux de leur communauté. C’est pourquoi nous travaillons actuellement en partenariat avec des fondations de plusieurs villes canadiennes, en alliant notre expertise financière à leur compréhension des besoins locaux. Ainsi, nous accordons des prêts à des organismes qui non seulement répondent à des critères rigoureux, mais qui possèdent aussi la vision et l’esprit d’entreprise nécessaires pour bien réussir et bien faire. En outre, nous examinons actuellement des partenariats potentiels avec des investisseurs du secteur privé. Ces derniers sont d’avis qu’un fonds de prêts à l’intention des organismes de bienfaisance et des OSBL constitue un bon moyen de créer un impact social. Ils estiment également que des taux de rendement équivalant aux taux les plus faibles de leur portefeuille actuel représentent des gains acceptables.

Le marché : Organismes de bienfaisance/OSBL

Les subventions et les dons seront toujours une source importante de financement pour les organismes de bienfaisance et les OSBL. Toutefois, certaines lacunes de financement ne peuvent être comblées par les avenues traditionnelles, notamment en ce qui concerne le capital de croissance et les fonds de roulement. En effet, plusieurs facteurs font en sorte que ces organismes désirent accéder à de nouvelles formes de financement, notamment l’augmentation des délais pour obtenir des subventions, la nécessité d’engager des dépenses de projet avant d’avoir reçu un financement du gouvernement, ainsi que le manque de financement pour les frais de fonctionnement, la croissance et la diversification.

Au Canada, force est de constater que les prêteurs traditionnels ne savent pas toujours évaluer la capacité des organismes de bienfaisance et des OSBL à contracter un prêt. En outre, bien que certaines institutions financières acceptent de prêter des sommes aux grands organismes caritatifs, ces derniers ont souvent de la difficulté à obtenir le financement dont ils ont réellement besoin.

Le modèle

Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les organismes de bienfaisance et les OSBL ont accès depuis plus de trente ans à des prêts qu’ils intègrent avec succès à leur stratégie de financement. Par exemple, le Nonprofit Finance Fund, une institution financière de développement communautaire comme il en existe des douzaines aux États-Unis, a consenti à lui seul plus de 200 millions de dollars en prêts à des organismes de bienfaisance et à des OSBL, grâce à des fonds provenant du secteur privé et des fondations. Selon nos estimations, il est prudent de croire que 37 000 des 161 000 OSBL actifs au Canada sont de taille et d’envergure suffisantes pour intégrer des prêts à leur stratégie de financement.

D’autre part, le FPC a participé à une série d’ateliers menés auprès d’organismes de bienfaisance et d’OSBL partout au Canada pour discuter de leur situation financière et déterminer l’utilisation qu’ils pourraient faire d’un prêt. Cet exercice a été mené en collaboration avec des partenaires communautaires et Imagine Canada. Le FPC a utilisé ces ateliers, ainsi que son site Web et le bouche à oreille, pour se constituer une clientèle de base et documenter des études de cas à propos d’emprunteurs potentiels. Sans aucune publicité, le Fonds a ainsi réussi à créer de l’intérêt pour l’obtention de prêts dont la valeur totale pourrait atteindre plusieurs millions de dollars. Cette estimation continue de croître tandis que nous relançons les quelque cent organisations ayant signalé leur intérêt dans le cadre de nos ateliers, les 300 groupes inscrits à notre base de données et les 33 organisations pour qui le processus d’emprunt est déjà entamé. Par ailleurs, nous comptons recenser d’autres emprunteurs potentiels par l’entremise de partenaires régionaux, de sondages, d’ateliers et de publicités.

Mesurer le rendement

En tant que fonds collectif émetteur de prêts, le FPC établira des taux d’intérêt pour chaque prêt et couvrira ses charges d’exploitation à même les remboursements de prêts.

Le Fonds a établi des rendements sur les prêts, des projections et des budgets qu’il continuera d’ajuster et qui lui permettront de fixer des objectifs raisonnables en ce qui concerne le taux de rendement net pour ses investisseurs. Le FPC se basera sur une série d’évaluations pour produire des rapports documentant les effets financiers et sociaux du fonds.

Administrateurs et dirigeants

Nos cadres et les membres de notre conseil d’administration sont des experts de haut niveau dotés d’une solide expérience de gestion dans les secteurs de la finance et des organismes sans but lucratif. En outre, ils et elles possèdent une vaste expérience dans la gestion de prêts et de portefeuilles de prêt. Des biographies détaillées de nos cadres et dirigeants peuvent être consultées sur notre site Web au www.communityforwardfund.ca.

Pour plus d’information ou pour obtenir les documents relatifs au Fonds,
veuillez communiquer avec nous.